Identité professionnelle

Eduquer à la culture de l'information : Un nouveau mandat pédagogique pour les professeurs documentalistes ?

Support de la communication donnée à Bordeaux pour l'ADBEN Aquitaine le 22 octobre 2009.

Introduction : Pourquoi un nouveau mandat pédagogique pour les professeurs documentalistes ?

1- Etat des lieux de la pédagogie documentaire 2- Un nouveau mandat pédagogique : faire entrer les élèves dans la culture de l'information 3- Une démarche pédagogique adaptée : l’entrée par les usages

Conclusion : Les différents niveaux d’expertise pédagogique de l’enseignant-documentaliste

Bibliographie

Lire la suite

De l'alternative à l'alibi pédagogique : Le CDI, figure de l’autrement de l’école ?

Public library Amsterdam, also known as OBA. Par kwikzilver. lien

Dépositaires des grandes utopies pédagogiques (l’accès autonome aux savoirs, l’émancipation critique…), construits en marge de l’école traditionnelle et un temps propulsés « fers de lance de la rénovation pédagogique », les professeurs-documentalistes et les CDI se sont laissés enfermer dans une posture alternative et ont vu leur rôle progressivement réduit à une portion congrue à côté des disciplines instituées. La longue marche de l’information-documentation comme possible « discipline scolaire » peut être ainsi appréhendée au travers des multiples figures de l’autrement et de l’ailleurs scolaires. L’énergie avec laquelle l’enseignant-documentaliste persiste à vouloir enseigner « autrement » n’a d’égale que la constance avec laquelle l’institution le maintien dans un subalternat pédagogique, aliénant ses contenus d’enseignement et l’obligeant à des actions de formation épisodiques. Un constat sévère, et des propositions pour faire passer l’information-documentation de l’alternatif au continu.

Lire la suite

Évaluer, noter, publiciser : gestes professionnels et enjeu de professionnalisation pour les professeurs-documentalistes

"Résultats du bac, un frère dans le stress...", par Indeepdark, 2005. lien

« Suis-je totalement à côté de la plaque et/ou dois-je changer de métier ???? » a écrit il y a peu une collègue sur la liste de diffusion e-doc (16-12-2008). Elle s’alarmait du fait que son chef d’établissement, alerté par des parents, lui reprochait de noter les copies de ses élèves. Elle précisait pourtant que cette note n’était inscrite que sur les copies des élèves volontaires et qu’elle n’était pas reportée sur le bulletin scolaire. Son message commençait ainsi : « Je commence sérieusement à me poser des questions sur mon travail/mon métier et les missions que je dois accomplir en tant que "professeur" documentaliste».

Le malaise que ressent cette collègue est largement partagé. Il est logé au cœur même de cette ambiguïté fondatrice de la profession : être "enseignant" mais surtout pas "professeur" au sens traditionnel du terme. Je souhaite profiter ici de l’interpellation de notre collègue, interpellation essentielle à la réflexion globale sur notre professionnalisation, pour proposer quelques remarques à propos de la notation qui peut faire suite à l’évaluation des apprentissages documentaires, ainsi qu’au report des notes sur le bulletin de l’élève.

Il me semble qu’un retour aux origines de la profession et un rappel de son arrière-plan idéologique est de nature à mieux saisir le sens de ce refus de la note en contexte d’apprentissage documentaire. Je voudrais ensuite montrer, à partir d’une distinction à remarquer entre l’évaluation, la notation et la transmission de la note à l’administration, comment c’est ce dernier geste professionnel qui, bien davantage que les deux autres, est particulièrement engageant pour la reconnaissance de l’enseignement info-documentaire.

Lire la suite

Citation du professeur documentaliste dans le rapport n°2007-083 d’août 2007 « L’éducation aux médias : Enjeux, états des lieux, perspectives ».

Planche-medias. Cliché : Abode of Chaos. lien

Sur quelles représentations de la place et du rôle du professeur documentaliste les auteurs du rapport se sont-ils appuyés pour analyser l’éducation des médias à l’école et fournir leurs propositions ?

Une recherche des occurrences dans le document est un préalable indispensable pour s’en faire une idée.

Lire la suite

Trois compétences professionnelles des professeurs documentalistes remises en cause par l’Inspection générale

Dans un discours adressé aux interlocuteurs académiques (IANTE) le 28 janvier 2008, l’Inspecteur général de l’Education nationale chargé de la Documentation remet en cause trois des dix compétences du référentiel professionnel permettant la validation des professeurs documentalistes PLC2. Ces trois compétences constituent le cœur même de la fonction enseignante : C4. Concevoir et mettre en œuvre son enseignement, C5. Organiser le travail de la classe et C7. Evaluer les élèves. Descriptif de ces trois compétences extrait du « Cahier des charges de la formation des maîtres en Institut Universitaire de Formation des Maîtres » (B.O. n°1, 4 janvier 2007).

Lire la suite

La médiation informationnelle et le rôle pédagogique de l’enseignant documentaliste dans les activités documentaires en partenariat avec les disciplines

P. Duplessis, 2007

Dans une séquence pédagogique où collaborent enseignant documentaliste et enseignant de discipline, comment repérer le rôle de chacun, aussi bien dans le suivi des élèves que dans leur évaluation finale ? La partition entre méthodologie pour le premier et contenu pour le second suffit-elle ? Jusqu’où aller et à partir d’où ne pas céder sa responsabilité pédagogique ?

Lire la suite

Objectifs éducatifs et enjeux professionnels de l’enseignement info-documentaire : Perspectives de la didactique de l’information

Que peut apporter à la profession, aujourd’hui, l’approche didactique ? Partagés entre deux professionnalités bien distinctes, les professeurs documentalistes se voient offrir des perspectives d’évolution de plus en plus divergentes : se rapprocher du statut de bibliothécaire ou bien affirmer une identité enseignante. Si la première voie est valorisée par l’institution, la seconde a bien du mal à trouver sa légitimité, peu servie qu’elle est par un mandat pédagogique inconsistant. La didactique de l’information a dès lors pour rôle d’enrichir ce mandat en lui fournissant sa substance par le biais d’une scientifisation de la profession. Elle conjugue ainsi un processus d’acculturation informationnelle au profit de l’éducation des élèves, et un processus de professionnalisation des enseignants documentalistes.

Lire la suite