Tag : table ronde

3 documents sont liés à ce tag

Circulaire de missions : la double incertitude

Gildas Dimier est professeur documentaliste depuis 2004 et est actuellement en poste dans un collège REP de l'académie de Poitiers. Il est formateur PAF dans le cadre de la préparation au Capes interne et membre du Groupe de recherche sur les cultures et la didactique de l'information (GRCDI). Il est également le rédacteur en chef du site Cactus acide et le responsable éditorial de la revue Mediadoc publiée par l'APDEN.

L'équipe des Trois couronnes lui a demandé son avis sur la nouvelle circulaire des professeurs documentalistes.

Lire la suite

D’espoirs en désespoir, en attendant les moyens de ces missions

Florian Reynaud est professeur documentaliste depuis 2009 et est actuellement en poste en collège dans l'académie de Lyon. Docteur en Histoire et chercheur associé en Histoire au CRHQ de Caen, il a été président de l'APDEN de 2014 à 2016, actuellement chargé de mission pour le Bureau national pour le Wikinotions Info-Doc et l’IABD. Il est également rédacteur et webmaster du site Prof' doc' consacré aux réflexions sur la profession de professeur documentaliste et à la mutualisation de séquences pédagogiques relatives à l'enseignement de l'information et des médias, et développeur du logiciel InfodocLog.

L'équipe des Trois couronnes a voulu savoir ce qu'il pensait de la nouvelle circulaire des professeurs documentalistes.

Lire la suite

Du « bon fonctionnement » de la circulaire de missions des professeurs documentalistes

La circulaire de missions du 28 mars 2017 est donc la troisième de ce nom à préciser le rôle et le statut du professeur documentaliste. Quarante ans tout juste après la première (1977) et trente et un ans après la seconde (1986) qui se trouve en conséquence abrogée, cette circulaire, pour le moins attendue par la profession, se présente comme la nécessaire actualisation de ses missions. De fait, un retard important s'était accumulé qui nuisait à la lisibilité de l'identité professionnelle du professeur documentaliste et à la portée de son action. Sur le plan statutaire, le CAPES de Documentation qui a fait du professeur documentaliste un certifié de Documentation est à présent acté. De même est attestée, en tout premier lieu, la référence à l'arrêté du 1er juillet 2013 relatif au référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l'éducation. La circulaire est ainsi présentée comme découlant de cet arrêté et devant servir à le préciser. En conséquence, sur le plan symbolique cette fois, l'appellation « professeur documentaliste » - sans trait d'union – est clairement affirmée et affichée, ce qui ne peut que renforcer l'identité et l'action pédagogiques des intéressés. Sur le plan pragmatique enfin, l'actualisation opérée prend pour appui la nécessité de faire acquérir aux élèves une culture informationnelle et l'adaptation à l'évolution des pratiques en matière de communication et d'usages numériques. Enfin, le texte prend acte du fait, trop longtemps tu ou dénié, que les professeurs documentalistes témoignent d'une réelle pratique d'enseignement.

Connaissant l'intensité des débats qui ont précédé cette cinquième tentative d'écriture de la circulaire, il est évident que celle-ci ne peut qu'être lue avec circonspection. Ce qui intéresse en effet les acteurs est de mesurer les avancées ou les reculs apportés par le texte, et de savoir si ce nouveau mandat va pouvoir les aider dans leur exercice ou bien au contraire les gêner. Pour apporter un éclairage sur ces questions, nous proposons une lecture de la circulaire du 28 mars à partir des quatre piliers qui nous apparaissent soutenir tout l'édifice : le statut du professeur documentaliste, la vocation du CDI, la nature de la matière d'enseignement et la place de la politique documentaire.


Sommaire

1- Le professeur documentaliste, un enseignant sous conditions

  • . Enseignement...
  • . … et flexibilité
  • . Le professeur documentaliste et les (vrais) enseignants
  • . « Le professeur documentaliste peut exercer des heures d'enseignement ».
  • . Le « bon fonctionnement du CDI »

2- Le CDI : un espace, deux fonctions complémentaires mais exclusives

  • . Exit le 3C ?
  • . Le CDI comme lieu dédié à la formation
  • . « Lieu de formation » et « bon fonctionnement », des injonctions contradictoires

3- L'Information-Documentation, une matière disciplinaire enfin reconnue mais peu consistante

  • . « Ils forment tous les élèves à l'information documentation »
  • . Information-Documentation et EMI : deux champs distincts 
  • . Modalités et objets de l'Information-Documentation
  • . La relance de la didactique de l'Information-Documentation ?

4- La politique documentaire, une fonction détournée

  • . La politique documentaire, un concept exogène
  • . Une contradiction importante entre l'arrêté et la circulaire à propos de la politique documentaire

Conclusion : lecture contre lecture, a-t-on avancé ?

Lire la suite