Sommaire

Outils

Petite bibliographie pour aider à élaborer les niveaux de formulation

"Book shelf" par Irina Troitskaya (2008). lien

Lorsque le professeur-documentaliste entend faire construire à une classe un concept info-documentaire lors d'une séquence d'apprentissage, il lui faut anticiper la verbalisation que les élèves pourront en faire. Cette verbalisation est l'indice de ce que les élèves sont capables de conceptualiser.

Elle peut être recueillie sous forme d'un énoncé langagier, oral ou écrit. Celui-ci peut également être généré via un texte, un dessin, un schéma ou une carte heuristique que les élèves produisent avant de commenter.

Afin de guider les élèves vers la verbalisation de ces abstractions et, éventuellement de pouvoir les évaluer, le professeur-documentaliste a tout intérêt à produire, dès avant la séquence, des énoncés-cibles correspondant aux niveaux de formulation qu'il vise pour ses élèves.

Quelques travaux apportant une aide pour l'élaboration de ces énoncés sont aujourd'hui disponibles.

Cette petite bibliographie sera régulièrement mise à jour.

Lire la suite

Petite bibliographie pour aider à définir les concepts info-documentaires

"She draws magic from books". Panta Rhei. lien

Il est utile de bien maîtriser les concepts info-documentaires que l'élève devra mobiliser et construire lors de la situation d'apprentissage.

S'il n'existe pas encore d'ouvrage de référence rassemblant tout ce que l'on peut savoir sur les savoirs scolaires de l'information-documentation, quelques documents utiles peuvent d'ores et déjà aider le professeur-documentaliste dans sa tâche.

Cette liste rappelle d'une part quelques ouvrages très accessibles et de référence en sciences de l'information, de la documentation et de la communication et, d'autre part, signale les premières propositions élaborées par les enseignants-documentalistes en responsabilité ou formateurs.

Elle sera mise à jour à chaque parution pertinente.

Lire la suite

Des enjeux de l’éducation à la culture de l’information aux objectifs de l’enseignement de l’Information-documentation… et inversement

"Information security" par Micke-fi. lien

1- Pourquoi les objectifs pédagogiques ne sont-ils que rarement liés aux enjeux qui les légitiment ?

Les termes « enjeu » et « objectif » se côtoient rarement, appartenant à des sphères sémantiques distinctes, décloisonnées, l’une éducative au sens le plus large, l’autre pédagogique, au sens le plus concret. Ils entretiennent cependant des rapports de causalité importants, et pour le moins évidents.

Aux vastes horizons sans limite des discours politiques et scientifiques appartiennent les enjeux, tandis que les objectifs se cantonnent aux modestes fiches décrivant les séquences pédagogiques du professeur. Si bien qu’il arrive aux uns, chercheurs et institutionnels, soucieux de s’approcher de l’essentiel – les valeurs et les finalités de l’Ecole – d’oublier de concrétiser un tant soit peu leurs larges visées. Si bien que les autres, praticiens attachés à définir avec le plus de précision possible la cible de leur enseignement, en oublieraient presque de voir, au-delà de l’élève, le futur citoyen, l’homme cultivé, le démocrate, ou même le futur professionnel, le scientifique… en un mot l’Homme qu’ils se proposent pourtant de dessiner de leur geste formateur.

Pourquoi n’écrirait-on pas, sur la fiche pédagogique, les enjeux qui prolongent les objectifs de la séquence et en constituent la perspective (idéo)logique ?

Cette fiche outil se propose d’articuler les 10 principaux enjeux de l’éducation à l’information (cognitif, scientifique, de citoyenneté, démocratique, professionnel, etc.) à 56 objectifs pédagogiques spécifiques pouvant être choisis pour vecteurs des séquences d’enseignement-apprentissage…

Sommaire :

  1. Pourquoi les objectifs pédagogiques ne sont-ils que rarement liés aux enjeux qui les légitiment ?
  2. Qu’est-ce qu’un enjeu ?
  3. Qu’est-ce qu’un objectif ?
  4. La relation enjeu/objectif
  5. Comment articuler les enjeux et les objectifs en Information-documentation ?
  6. Construire les savoirs scolaires de l’info-documentation
Lire la suite

Distinction entre référentiel de compétences et curriculum

Si la confusion entre le curriculum et le programme est somme toute compréhensible, elle n’a pas lieu d’être s’agissant du curriculum et du référentiel de compétences. Elle semble pourtant exister sur le terrain de l’Information-documentation où de nombreux collègues pensent le premier comme un doublet jargonnant du second. Il peut donc être utile de lever cette ambiguïté en distinguant l’un et l’autre.

Lire la suite

Quelle didactique de l’information pour quelle culture informationnelle ? Stage URFIST du 11-06-2008 : Bibliographie sélective

Shakespeare and Company bookshop. Cliché de gadl. lien

Bibliographie accompagnant le stage de l'URFIST de Rennes du 11 juin 2008 conduit avec Alexandre Serres.

1/ Généralités sur la culture informationnelle, la didactique de l’information, le curriculum informationnel

2/ La question didactique dans l’enseignement secondaire

3/ La question didactique dans l'enseignement supérieur

4/ Généralités sur la constitution des curricula, portfolios

5/ Généralités sur les didactiques

6/ Numéros spéciaux de revues

Voir le diaporama

Lire la suite

Petit lexique de 50 concepts info-documentaires

Mon abécédaire. Cliché de Elisala lien

Quels sont ces concepts que nous devons enseigner à nos élèves ? Que faut-il en retenir d’essentiel pour qu’ils leur soient, non seulement utiles, mais encore compréhensibles ? Le petit lexique proposé ici n’a pour seule ambition que de présenter 50 concepts à enseigner à partir de courtes définitions de base. Si elles s’adressent uniquement à l’enseignant et en aucun cas à l’élève, elles sont toutefois orientées vers l’apprentissage, privilégiant ainsi le versant scolaire au versant théorique. Ce travail, extrait d’une étude publiée en 2007, se veut une première réponse – bien trop hâtive – aux nombreuses demandes de collègues désireux de tenter l’approche didactique (appropriation des concepts pour une meilleure acquisition des compétences) mais freinés par l’impression de méconnaître les assises conceptuelles des objets qu’ils doivent enseigner. Les raisons qui expliquent cet état de fait ressortissent en bonne part à la teneur des formations initiales et continues. Il n’existe pas de contenus précis au programme du CAPES externe d’une part, et rares sont les académies proposant des stages de didactique de l’information d’autre part. Ajoutons à cela l’absence de programmes officiels, d’ouvrages et de produits didactiques qui pourraient apporter des bases nécessaires. Enfin, nous faisons l’hypothèse que le lien entre le terrain et les Sciences de l’information est trop lâche, sinon inexistant. Tout cela est fort dommageable si l’on pense que la maîtrise des savoirs fondamentaux constitue la base du processus de professionnalisation enseignante des professeurs documentalistes. Cela étant dit, réaffirmons que les définitions présentées ici ne sont que des aide-mémoire permettant à l’enseignant documentaliste d’aménager des « niveaux de formulations » (fiche outil en préparation) exigibles de ses élèves à l’issue de la séquence (voir aussi Médidaoc, mars 2007). Ces énoncés langagiers mis à la portée des élèves servent à la fois de cadres pour réguler la séquence, mais encore de cadre pour évaluer les acquis à la fin de celle-ci. Ainsi ce petit lexique, s’il n’a pas vocation à intéresser le chercheur, aidera sans doute le praticien soucieux d’organiser les fondations conceptuelles de ses séquences. Cette première approche pourra éventuellement être complétée par le Petit dictionnaire des concepts info-documentaires.

Lire la suite

Grille d'analyse des questionnaires-diagnostics sur les savoirs info-documentaires

CDI du Lycée Grand Air. La Baule (85)

Pour construire les savoirs scolaires de l’information documentation, il est nécessaire de chercher à savoir comment les élèves se les représentent, ce qu’ils savent déjà ou croient savoir. Le postulat est que des conceptions erronées peuvent constituer des obstacles aux apprentissages. Mais comment identifier ces obstacles ? Comment repérer les représentations des élèves ? Pourquoi ne pas partir des tests-diagnostics auxquels certains collègues soumettent les élèves en début d’année, notamment à l'entrée de la classe de 2nde ? Le test-diagnostic de l’académie de Nice constitue un excellent exemple. Mais avant de s'intéresser aux résultats que ces tests permettent d'enregistrer, une étude préalable de ces outils s'avère indispensable. En effet, tous ces questionnaires cherchent-ils vraiment à évaluer la même chose ? S'y prennent-ils tous de la même manière ? Ce qui est attendu des élèves ne révèlerait-il pas d'abord les attentes et les représentations que se font les professeurs documentalistes des contenus info-documentaires à enseigner ? La grille d'analyse présentée et expérimentée ici s'attache justement à faire apparaître ces attentes. Elle démontre la grande diversité de ces tests et, du même coup, la difficulté méthodologique qui en résulterait si nous voulions tirer des généralités des résultats obtenus... En annexe : la grille analytique vierge pour étudier la composition des questionnaires-diagnostics, et plusieurs applications sur des tests-diagnostics existants (Académies de Nice, de Versailles, de Dijon, etc.)

Lire la suite

Typologie des référentiels de compétences

CDI du lycée Grand Air (02-2008)

Les outils référentiels sur lesquels peut s’appuyer l’enseignant documentaliste pour concevoir, réguler et évaluer les situations d’enseignement-apprentissage sont nombreux et facilement disponibles sur le web. Mais comment faire un choix parmi toutes ces propositions ? Le premier critère qui vient à l’esprit est celui du niveau. Il existe en effet des référentiels destinés aux classes de collège, de lycée, de LP et de l’enseignement supérieur. Passé ce premier tri, il peut être intéressant d’apprendre à distinguer les référentiels selon leur fonction (formation ou attestation) et selon l’entrée choisie pour organiser les compétences (par savoir faire, par notions, par niveaux de classes ou encore par programmes disciplinaires). Les types de référentiels présentés ici sont accompagnés de définitions et d’exemples regroupés dans un tableau synthétique (voir fiche complète).

Lire la suite

Structure des référentiels de compétences info-documentaires

Un référentiel de compétences transpose au plan de la formation la liste des objectifs terminaux de la discipline. Ces objectifs correspondent aux différents types de connaissances (savoirs, savoir-faire, savoir être) visés par la formation des élèves. Apparue au début des années 60 aux Etats-Unis et arrivée en France dans les années 70, la notion d’objectif en pédagogie a fondé ce que Louis D’Hainault (Des fins aux objectifs de l’éducation, 1977) a considéré comme une « théorie moderne de l’action éducative » et qui a pris le nom de pédagogie par objectifs (PPO).

Lire la suite

Qu’est-ce qu’une compétence info-documentaire ?

Les formations info-documentaires se sont depuis longtemps appuyées sur l’idée de compétence, laquelle constitue l’unité de base des référentiels qui les classe et les hiérarchise. Présentées sous la forme d’objectifs à atteindre lors des apprentissages, les compétences ont été pensées comme des capacités exprimées chez l’élève par des comportements qu’il est possible d’observer afin de les infléchir et de les évaluer. Les séquences proposées aux classes ont été par conséquent basées sur des activités mettant en œuvre diverses procédures, et centrées sur la réalisation, individuelle ou collective, d’œuvres. Ces productions de type documentaire, puisqu’elles constituent l’aboutissement le plus visible et le plus concret des capacités recherchées, sont devenus les supports privilégiés de l’évaluation. Notons toutefois que ce n’est pas tant la compétence qui est observée, et évaluée au travers de ces comportements, que la performance qui en est l’indice. (Suite et schéma : « Qu’est-ce qu’une compétence info-documentaire ? »)

Lire la suite