Sommaire

Didactique de l'Info

Le défi info : les premiers pas du travail documentaire

Proposition de séquence pédagogique en classe de 5ème concourrant à la construction de la notion d’information et à la maîtrise de la recherche d’information dans le cadre de l’éducation à l’information. Le Défi Info s’inspire du Défi lecture tout en disqualifiant l’idée d’émulation au profit de celle de collaboration. Des équipes d’élèves construisent des questionnaires qu’ils valident avant de se les échanger et de les corriger. En annexes : fiche d’auto-évaluation diagnostique ; la démarche documentaire ; fiches méthodologiques du Défi Info ; fiche bilan de l’apprentissage.

Lire la suite

Construction d’un référentiel de compétences info-documentaires : apports didactiques et enjeux professionnels

Réflexion préparatoire à la construction d'un référentiel de compétences info-documentaires. La question liminaire de savoir à quoi doit servir l'outil référentiel fédère sept autres questions opératoires : Qu’est-ce qu’un référentiel ? Un référentiel sert-il à former ou à évaluer ? Qu’est-ce qu’une compétence ? une capacité ? Comment différencier les compétences transversales des compétences info-documentaires ? Quelles sont les notions info-documentaires à enseigner ?. Comment articuler les compétences et les savoir faire ? Où situer les « étapes de la recherche documentaire » ? En annexes : Exemples de fiches d'évaluation des apprentissages ; Inventaire provisoire des notions info-documentaires ; Taxonomie des objectifs de formation info-documentaire ; Repères historiques des référentiels info-documentaires ; Indications sito-bibliographiques.

Lire la suite

Le risque du lien dans la relation éducative : pour une écriture collégiale des chartes d’utilisation d’Internet

Quid de la responsabilité de l’éducateur devant la demande de jeunes élèves de pouvoir naviguer librement sur le web, au risque d’activer des liens menaçant leur intégrité psychologique ? La seule réponse sécuritaire (le filtrage automatique proposé dans les établissements) ne peut pas constituer une réponse éducative satisfaisante parce qu’en évitant que les choses soient dites entre l’élève et le maître, elle empêche la construction du jugement et l’appropriation par l’élève de savoirs sur l’information, conditions de son émancipation critique. La co-écriture d’une charte du « bien surfer sur le web pour s’informer » permet en revanche d’assumer collégialement le « risque du lien ».

Lire la suite

La prise de notes au centre de l’activité documentaire, approche conceptuelle : De la réédition du même à l'inédit du savoir

Savoir d’action ou savoir théorique ? La prise de note, qui apparaît au moment de la rencontre du besoin d’information du chercheur et de l’offre informationnelle du document, est ici considérée comme un outil personnel servant une stratégie d’édition d’un savoir. Il s’agit de construire, à partir de ce concept d’édition (réédition vs inédit), et sur la base étymologique de terme « note », les deux notions de « notice » et d’ « annotation ».

Lire la suite

Modéliser l’activité de recherche d'information en ligne pour mieux identifier les concepts info-documentaires

Deux questions majeures sont à l’origine de cette réflexion portant sur l’apprentissage, dans l’enseignement secondaire, de la recherche et du traitement de l’information en ligne. La première interroge la représentation de l’activité et cherche à fournir un modèle à la fois actualisé, au regard de l’évolution technologique, et plus proche de la réalité, en ce qui concerne les usages induits. Une modélisation dynamique de l’activité de recherche en ligne est proposée qui tente d’articuler au travers de ses trois processus d’interrogation, d’information et d’appropriation le mode opératoire au mode méta-cognitif représenté, quant à lui, par le processus d’évaluation du besoin de l’information. La seconde question s’intéresse aux contenus proprement dits de la recherche, i.e. les savoirs corrélés aux compétences mobilisées lors des différents moments de celle-ci. Ces concepts sont présentés ici sous deux formes : un terminogramme et un ensemble de cartes graphiques.

Lire la suite

Un référentiel pour former, un curriculum pour enseigner

Avant de penser la complémentarité entre l’outil référentiel visant la maîtrise de compétences procédurales et le plan curriculaire organisant des formations programmées, progressives et s’adressant à tous, est développée une critique argumentée et comparative de ces deux projets. Autour notamment de la notion de compétence intégrale et de construction de la pensée critique sont ainsi rappelés leurs fondements théoriques, leur histoire, leur fonctions et leurs effets réciproques.

Lire la suite

L’évaluation au CDI : enjeux, fonctions et outils pour évaluer les compétences des élèves

L’évaluation est un processus qui attribue une signification particulière aux résultats d’une mesure. Cet apport de sens est le produit de la valeur dont sont chargés les contenus d’enseignement, valeur qui affecte aussi bien l’enseignant que l’élève. L’enseignant fait ainsi de l’évaluation la signature de son enseignement. L’évaluation permet de mesurer des écarts, de réguler un apprentissage, de valoriser des comportements et des personnes et de certifier d’acquisitions. Les fonctions sommatives, normatives et certificatives de l’évaluation seront requises dans une perspective de sélection. Par contre, s’il s’agit de renforcer la formation, ce sont les fonctions diagnostique, formative et formatrice qui seront privilégiées. Si la compétence fait aujourd’hui l’objet de cette évaluation, il faut encore reconnaître en elle une combinaison complexe de connaissances procédurales, métacognitives, stratégiques et déclaratives. Enfin, à l’outil référentiel de portée globale modélisant l’activité documentaire, seront préférés des référentiels à visée partielle, élaborés par l’enseignant documentaliste au gré de ses objectifs et des contraintes situationnelles définies dans un cadre partenarial. En annexes : fiche de co-évaluation avec la Technologie ; fiche d'évaluation des notions info-documentaires en classe de 5ème ; la notion de compétence intégrale (schéma) ; le cadre partenarial d'une séquence pédagogique visant des acquisitions info-documentaires et disciplinaires (schéma).

Lire la suite

Emergence d’une didactique de l’information-documentation : Origine, premiers acquis, enjeux et perspectives : un état des lieux de la didactisation des concepts info-documentaires

Où en sommes-nous de ce projet d’élaboration d’une didactique de l’information ? Ce rappel historique du parcours commencé au lendemain de l’instauration du CAPES de Documentation, et se poursuivant dans différents chantiers ouverts aujourd’hui, relève une nouvelle impulsion au tournant des années 2000. Elle est marquée par l’introduction de l’idée de curriculum à partir de laquelle il est possible d’organiser l’Information-documentation en une matière disciplinaire. Les lignes directrices de la didactique de l’information sont esquissées, soulignant combien l’investigation scientifique est nécessaire pour conforter la responsabilité pédagogique du professeur documentaliste.

Lire la suite

Apports épistémologiques à la didactique de l'Information-documentation : Des outils pour identifier, référer et structurer le domaine conceptuel

Dès son introduction officielle dans l’école il y a 50 ans, la matière documentaire a suscité, à partir d’une dualité intrinsèque dissociant support physique et contenu de connaissances, la génération de deux profils professionnels distincts et complémentaires correspondant à deux entités : le gestionnaire et l’enseignant. Si le premier n’est qu’une transposition dans le monde scolaire du métier récent de documentaliste, le second s’avère être une création propre au milieu d’accueil. Cette innovation résulte à la fois du projet social de former les élèves à la maîtrise de l’information et d’un désir, exprimé par une partie majoritaire des enseignants documentalistes, d’affiliation statutaire au corps des professeurs. Ces deux aspirations, celle de la formation raisonnée des élèves et celle d’une clarification de l’identité enseignante, en viennent à emprunter la même voie, celle de la rationalisation des contenus info-documentaires à enseigner.

L’instauration du CAPES de Documentation, en 1989, a stimulé la réflexion didactique. La matière documentaire, utilisée à l’origine uniquement comme objet pour l’étude au service des disciplines, est en passe de devenir objet d’étude en tant que matière d’enseignement. Cependant, l’analyse de la réflexion accompagnant l’établissement des contenus de savoir concernés révèle que celle-ci n’en est encore qu’au stade du tâtonnement.

Au nombre des freins retardant cette évolution, un obstacle majeur tient à la nature épistémologique des objets de savoir visés. Jusque là considérés comme des allants de soi relevant de procédures et de notions implicites, requis pour le travail de l’élève mais ne devant pas être enseignés, ces savoirs sont progressivement mis en lumière par les travaux relevant de l’heuristique, de démarches de spécification et de structuration de la matière, et de promotion à un statut de plus haut niveau épistémologique.

Le recours à des outils conceptuels empruntés aux didactiques des disciplines permet de confirmer et de prolonger ces différents points relatifs à la délimitation d’un champ possible de savoirs à enseigner. L’expertise cadastrale du domaine s’articule ainsi autour de trois préoccupations épistémologiques majeures qui sont la recherche de la filiation des savoirs, l’estimation de leur statut et l’examen de leur organisation conceptuelle. Il ressort de ce travail une première approche critique des conditions épistémologiques requises à l’élaboration d’un ensemble de savoirs à enseigner, conditions exigibles d’une didactique de l’Information-documentation.

Lire la suite